LXXIe Congrès

8, 9 et 10 juillet 2019

Sorbonne Université, 1 rue Victor-Cousin ou 17 rue de la Sorbonne, 75005 Paris

Pour des raisons de sécurité, les participants au congrès doivent signaler leur venue à M. Andrea Schellino au moins trois jours avant: and.schellino[arobase]gmail.com. Nous vous remercions de votre compréhension.

Lundi 8 juillet, 14h

(Salle des Actes, Sorbonne Université)

Les littératures francophones de l’Océan indien

Président : Guilhem Armand (Université de la Réunion)

Guilhem Armand (Université de La Réunion) Introduction : « L’océan Indien en lettres de Lumières »

Jean-Claude Carpanin Marimoutou (Université de La Réunion) « l’écriture des paysages créoles au XIXe siècle dans les romans mauriciens et réunionnais »

Markus Arnold (University of Cape Town) « Voix insulaires réparatrices : comment situer des écritures indianocéaniques face au « tournant esthético-éthique » de la littérature française ? »

Françoise Lionnet (Harvard University) « Écrire pour réparer le vivant: Devi, Patel et l’espace littéraire »

Lundi 8 juillet, 17h

Assemblée générale

(Salle des Actes, Sorbonne Université)

Mardi 9 juillet, 9h30 et 14h

(Salle des Actes, Sorbonne Université)

Réécritures et transferts culturels des lettres médiévales

Présidents : Claudio Galderisi (Université de Poitiers) et Joëlle Ducos (Sorbonne Université)

Claudio Galderisi (Université de Poitiers), « Ouverture. Le médiévalisme, une invention médiévale »

Raymund Wilhelm (Université de Klagenfurt), « Les réécritures entre langue et discours. Quelques réflexions à partir des premières traductions du Décaméron (xve-xvie siècles)

Anne Salamon (Université de Laval), « Des romans d’Antiquité aux recueils de femmes illustres, figures de la prouesse féminine »

Jean-Marie Fritz (Université de Bourgogne), « Réécrire les fabliaux au temps des lumières : Choix de fabliaux mis en vers (Genève, 1788) de Barthélémy Imbert »

Roberta Capelli (Université de Trente), « Du Moyen Âge au(x) médiévalime(s) : métamorphoses du texte médiéval à travers les siècles »

Vincent Ferré (Université Paris-Est Créteil), « Quand y a-t-il œuvre néo-médiévale ? Lire Proust en médiévaliste »

Maria Luisa Meneghetti (Université de Milan), « Joseph Bédier auteur du Roman de Tristan et Iseut »

Christelle Chaillou-Amadieu (CNRS-Université de Poitiers), « Chansons du Moyen Âge et interprétations musicales actuelles »

Joëlle Ducos (Sorbonne Université), « Conclusions »

Mercredi 10 juillet, 10h et 14h

(Amphithéâtre Guizot, Sorbonne Université)

Blaise Cendrars

Président : Claude Leroy (Université Paris Nanterre),

Claude Leroy (Université Paris Nanterre) « Cendrars kaléidoscope ».

Marie-Paule Berranger (Université de la Sorbonne Nouvelle-Paris 3), « La place du poète ».

Jean-Carlo Flückiger (Centre d’études Blaise Cendrars, Berne), « L’univers du romancier ».

Jehanne Denogent (Université de Lausanne), « Modernité du primitivisme ».

Myriam Boucharenc (Université Paris Nanterre), « Un grand reporter sur le motif ».

Aude Bonord (Université d’Orléans), « Un mystique sans foi ».

Marie-France Borot (Université de Barcelone), « Plongées dans les abysses. Cendrars et la psychanalyse ».

Birgit Wagner (Université de Vienne), « Cendrars multimédial ».

Rennie Yotova (Organisation Internationale de la Francophonie, Bucarest), « Au cœur du monde francophone ».

Mercredi 10 juillet, 18h30

Réception et remise du prix de l’AIEF

(Salle des Actes, Sorbonne Université)

Le prix 2019 sera remis à un jeune chercheur canadien.