LXVIIIe Congrès

4, 5 et 6 juillet 2016

École normale supérieure, rue d’Ulm, Paris Ve

Lundi 4 juillet, 14h, amphithéâtre Jean-Jaurès (29, rue d’Ulm)

La ponctuation des écrivains

ponctuation

Présidente : Isabelle Serça (Université de Toulouse-Jean Jaurès)

Isabelle Serça, « La ponctuation : mise au point ».

Julien Rault, « Un instrument sadique ? Usage du point de suspension chez Sade et imaginaire libertin du signe ».

Jacques Dürrenmatt, «  Remarques sur l’usage littéraire de la virgule au XIXe siècle ».

Catherine Rannoux et Stéphane Bikialo, « Imaginaires contemporains de la ponctuation: quelques exemples, de Claude Simon à Laurent Mauvignier ».

Isabelle Chol, « Un point ce n’est pas tout. La ponctuation dans la poésie contemporaine ».

 

Mardi 5 juillet, 9 h, salle Dussane (45, rue d’Ulm)

Assemblée générale

Mardi 5 juillet, 10h30 et 14h, salle Dussane (45, rue d’Ulm)

Nietzsche dans la littérature française au tournant du xixe et du xxe siècle

Nietzsche

Président : Jacques Le Rider (École Pratique des Hautes Études, Paris)

Jacques Le Rider (EPHE), Ouverture de la journée d’étude

Andrea Schellino (École doctorale de Paris-Sorbonne), « Nietzsche, lecteur de Baudelaire et de Sainte-Beuve. »

Arnaud François (Université de Toulouse-Jean Jaurès), « Nietzsche dans le dernier Zola. »

Luc Fraisse (Université de Strasbourg – Institut universitaire de France), « Proust et Nietzsche. »

Duncan Large (Université d’East Anglia), « Nietzsche entre Gide et Valéry. »

Guillaume Métayer (CNRS-Paris-Sorbonne), « Anatole France et Nietzsche. »

Jean Lacoste (Paris), « Romain Rolland – Malwida von Meysenbug – Nietzsche. »

Mercredi 6 juillet, 10h et 14h, salle Dussane (45, rue d’Ulm)

Aragon

Aragon

Présidente : Nathalie Piégay-Gros (Université de Genève)

Nathalie Piégay-Gros, Introduction.

Daniel Bougnoux, « Aragon, comment jamais dire adieu ? »

Emmanuelle Cordenod-Roiron, « Le pathétique dans l’œuvre d’Aragon »

Josette Pintueles, « Aragon, antimémorialiste »

Florian Mahot-Boudias, « Réseaux poétiques : Aragon lecteur de Vladimir Maïakovski, Aragon lu par Mohammed Dib et Abdellatif Laâbi »

Hélène Baty-Delalande, « Poétique de la faille. Couper, monter, draper, la trame et la dérive dans Aurélien »

Corinne Grenouillet, « Aragon, un écrivain pas très catholique »

Mercredi 6 juillet, 18h30

Réception et remise du prix de l’AIEF

Comité d’organisation du congrès: Jean-Baptiste AMADIEU, Andrea DEL LUNGO, Francesca GUGLIELMI, Nicole MARC, Andrea SCHELLINO, Alexandre de VITRY.